Peu importe le nombre de tours de piste  que vous aurez effectués avant votre première course, ou de stages de conduite sportive que vous aurez suivis, ou l’habitude que vous avez de la conduite sur routes ouvertes :  votre première  course réelle  sera un événement complètement différent de tout ce que vous aurez pu préparer.  Vous aurez beau être le conducteur le plus rapide  de votre commune, cela ne vous préparera pas aux frissons et au danger des manœuvres sur une piste à quelques centimètres des autres voitures, et tout aussi mal…

 

 Il y a cependant des choses que vous pouvez faire pour préparer.

 

 Pour votre première course, choisissez une piste que vous avez déjà pratiquée, soit au sein d’une école de conduite de pilotage, soit lors de journées de loisirs.

 

Pratiquement tous les circuits  accueillent des écoles et  il y a de bonnes chances que l’une d’entre elles soit proche de vous. Inscrivez - vous à des cours qui y sont donnés,  allez sur cette piste   avec un ami expérimenté lors de journées libres, et prenez votre temps pour apprendre à la connaître. Lors de votre première compétition, vous aurez déjà assez de soucis avec les quarante  autres voitures sur la piste que pour essayer de la mémoriser en même temps.  

 

Si vous en avez l’opportunité, allez marcher sur le circuit. Lors  d’un week-end de compétition, il est souvent plaisant de  parcourir  la piste  et la nuit est avant tout un moment idéal pour se promener. Si vous êtes sur place avec une équipe, c’est un excellent exercice à faire ensemble.
Lorsque c’est possible, c’est un excellent rituel d'avant – compétition,   levez -  tôt et  allez voir une course réelle sur la piste. Vous remarquerez les nuances, repèrerez les irrégularités du revêtement, développerez des repères visuels qui vous aideront à améliorer votre vitesse, à parfaire vos trajectoires.
Beaucoup de gens ne jurent que par des vidéos de circuit, cela peut vous aider, mais elles ne peuvent pas reproduire la profondeur de champs et les dimensions spatiales. Enfin, vérifier les dates de tournage ! Les arbres se coupent, les bâtiments se déplacent, de sorte que risquez de perdre vos repères une fois sur place ! Sur certains circuits, les repères de freinage sont déplacés légèrement chaque fois que la pelouse est coupée !

Ce que Pits vous recommande vivement : faites votre première course au volant d’une voiture qui ne joue pas la victoire. En effet, avoir cette  pression sur le dos est bien la dernière chose dont vous avez besoin alors que vous essayez d'apprendre à courir. Trouvez un  volant dans une équipe qui appuie les nouveaux pilotes, ce sera pour vous plus facile de comprendre si oui ou non vous  êtes dans le bon rythme. 

 Ayez une discussion avec votre team pour bien fixer les objectifs. Si vous êtes censé mettre la voiture dans le Top 3 et de tenir là votre victoire, cherchez une autre équipe.  Il y en a beaucoup qui mettent l'accent sur la volonté de terminer, pas celle de gagner.

La première étape est d'apprendre comment prendre soin de la voiture. De se concentrer sur le fait  d’avoir une conduite régulière, de revenir avec la voiture entière. Non seulement vous deviendrez un meilleur pilote, mais vous deviendrez le genre de pilote que les teams veulent avoir avec eux. Vous savez…un vrai membre d’équipe.
Des teams choisissent des pilotes réguliers, qu’ils complètent par d’autres plus rapides parce qu’ils savent que les premiers  prennent soin de la voiture. Vous connaissez le vieux dicton; qui veut aller loin ménage sa monture.

LA SECURITE

Vous verrez souvent de nouveaux pilotes emprunter à leurs amis leur  équipement de sécurité.

Nous  ne soulignerons jamais assez   à quel point la sécurité est hyper - importante pour un coureur débutant. Vous n’économiserez que quelques centaines d’euros  en  partageant un casque ou une combinaison ignifugée avec quelqu'un dont les dimensions corporelles ne sont pas les mêmes que les vôtres. Cela ne mérite absolument pas de prendre de tels risques pour votre vie. L'équipement de sécurité du véhicule et l’équipement de protection individuelle   sont très importants et issus de recherches minutieuses en constante évolution.  Eventuellement concernant l’équipement de protection individuelle, qui est souvent sujet aussi à des saisons de mode, consultez les offres d’équipementiers : il y a quelques bonnes affaires à découvrir en choisissant des équipements « démodés ».   

 Combien d'argent avez-vous investi en termes de santé, physiquement et mentalement ?    Combien d'années d'expérience avez vous consacrées à  votre travail,  à perfectionner ce super swing de golf et à entraîner votre mémoire ? combien de temps a t-il fallu pour acquérir ce que vous savez? Combien avez-vous dépensé? Maintenant, combien seriez-vous  prêt à dépenser pour protéger tout ceci ?

 

Parlons un peu de ce qu'il faut réellement faire lorsque vous êtes sanglé dans la voiture pour la première fois avant le départ d’une course. Il est à souhaiter que quelqu'un vous ai dit ceci:  ne vous préoccupez pas de la conduite rapide. Concentrez vous sur la conduite préventive.  Prêtez attention aux concurrents qui prennent des trajectoires aléatoires, ou imprévisibles, ce qui les rend incroyablement difficiles à passer.

Si vous sentez que quelqu'un derrière vous est plus rapide, il suffit de garder une trajectoire normale et de lui permettre de manœuvrer à sa guise pour vous dépasser.

 

Un bon instructeur vous aura dit «  vos mains suivent vos yeux ». Toute personne qui a été formée aux arts martiaux, qui  a utilisé une arme à feu, ou pratiqué au  basket-ball  le lancer - franc connaît cette réalité biologique. La résultante mécanique de cette réalité est que la voiture suit vos mains. Autrement dit : la voiture va là où vous regardez. Vous connaissez certainement ces histoires de voitures qui ont frappé un seul arbre au milieu d'un champ, ou un poteau dans un virage parce que leurs conducteurs les fixaient  en essayant de les éviter. Il est bien que vous ne voulez pas retarder une voiture plus rapide, mais si vos yeux sont dans vos rétroviseurs, où pensez-vous que votre voiture va aller   Vous avez un moment de libre sur la ligne droite? Balayez les compteurs et les rétroviseurs du regard, et  remontez votre regard sans perdre de temps. Si vous êtes régulier et prévisible, les voitures plus rapides n’auront aucun problème à évoluer autour de vous.


Maintenant, si vous faites l’impasse sur ce qui précède, eh bien, vous allez probablement faire des têtes à queue ou des sorties de piste. Le stress - cela arrive à tout le monde. Quand un concurrent plus rapide arrive, gardez bien la tête sur vos épaules. Si vous partez dans un tête à queue,  n’essayez pas d’en  sortir – Vous  finirez par sortir juste en face hors - piste, soit dans un mur ou par vous retrouver sur la trajectoire d'un concurrent venant face à vous. Gardez la rotation  de votre tête à queue prévisible pour tout le monde autour de vous.
 Embrayez et  freinez – et amenez la voiture à l'arrêt. De cette façon, vous ne calerez pas la voiture sur la piste. Si vous ne vous arrêtez pas sur celle-ci, faites de votre mieux pour y revenir aussi vite que vous le pouvez. Rassemblez vos esprits, cherchez une possibilité de revenir en piste en toute sécurité et de retrouver le rythme.

 

Maintenant que tout ceci est dit ... une des choses les plus importantes pour tout nouveau pilote est d'avoir du plaisir! Il est facile d'oublier de vous amuser quand vous êtes stressé à propos de la course.   Les meilleures expériences de course sont toujours  les week-end partagés avec des amis. Si vous avez des amis qui sont déjà en course roue contre roue,  les voir rouler dans la même course que la vôtre vous permet de vous joindre à la fête. Il n'y a pratiquement pas de meilleur endroit pour se faire des amis que sur la piste.
Faites le tour des paddocks, présentez - vous à vos concurrents. Dites-leur que c’est votre  première fois. Vous obtiendrez probablement un accueil chaleureux et peut-être même quelques conseils amicaux.

 

Sans parler de l'aide : Combien de fois a t’on vu, voit -on et verra t’on encore un team aidant un autre à revenir dans la course, en lui prodiguant des conseils, en  lui prêtant du matériel, en faisant de la mécanique. Outils, pièces, ou tout simplement  expérience sont tous des avantages  pour être considérer un jour d’être quelqu’un de bien, d’acquérir une solide réputation sur les circuits. Cette réputation est construite sur vous, pas sur votre collection de trophées ou de podiums.
La course n’en n’est pas moins un acte individuel, qu’une activité d'équipe. Vous pilotez la voiture, mais l'équipe fait la course et les pilotes font l'événement. Vous deviendrez peut -être l'un des derniers à quitter la piste, parce que vous serez tellement occupé à socialiser et à  revivre le week-end avec des amis, anciens et nouveaux. Construire des amitiés lors des  courses pourrait même vous amener un jour à avoir l’occasion d'obtenir derrière le volant d'autres voitures à l'avenir.  Mais plus important, quelle que soit votre position finale, vous vous amuserez beaucoup plus quand vous êtes entouré par de bons amis. Alors c'est tout. Soyez préparé, mettez vous en sécurité, n’ayez pas un comportement irresponsable, et vous aurez du plaisir ! ET le nôtre sera aussi grand que le vôtre en vous voyant sur la piste !